Your browser does not support JavaScript!
Skip to content Skip to navigation menu

Sensibilités et allergies alimentaires chez les animaux

Est-ce que votre animal a des démangeaisons et se gratte ? Est-ce qu’il se lèche les pattes ou les ronge souvent ? Même si cela peut ne pas être évident à première vue, les épisodes récurrents comme ceux-ci pourraient être le signe d’une réaction à certains aliments.

Comme les hommes, les animaux peuvent souffrir d’un certain nombre d’allergies. Il existe différentes sources : l’environnement (comme l’herbe ou le pollen), les parasites (comme les puces, les tiques et les mites) ou encore la nourriture (comme les céréales, les produits laitiers ou le bœuf). Votre boule de poils peut être exposée à des allergènes environnementaux pendant une saison spécifique, comme au printemps ou durant l’été. Mais si elle ressent des gênes toute l’année, regardez dans sa gamelle et vous y trouverez peut-être le coupable.

Quelle est la différence entre l’intolérance/la sensibilité alimentaire et l’allergie alimentaire ?

Il existe une composante génétique pour les deux. C’est pourquoi certaines races (comme les siamois et les westies) sont plus susceptibles de présenter des allergies et des intolérances alimentaires.

Une réaction allergique est une réponse immunitaire à une substance que le corps considère comme une menace (généralement une source de protéines). Une intolérance alimentaire est une réponse anormale à un ingrédient qui se produit lorsque le corps éprouve des difficultés à assimiler ou à digérer des aliments spécifiques.

Si les allergies peuvent être graves et mettre la vie en danger, les sensibilités alimentaires quant à elles ne sont généralement pas graves. Mais comme les symptômes peuvent être similaires pour les deux, il est important de demander l’avis de votre vétérinaire.

Quels sont les signes ?

Les intolérances alimentaires sont plus fréquentes que les allergies alimentaires. Souvent, les intolérances alimentaires se manifestent par des problèmes gastro-intestinaux (gaz, vomissements, diarrhée et constipation) tandis que les allergies ont souvent un effet sur la peau. Parmi les symptômes figurent le fait de se gratter de façon excessive, une inflammation de la peau, des infections de l’oreille et de la peau, et parfois de la diarrhée et des vomissements.

L’intolérance au lactose, par exemple, est une sensibilité alimentaire qui provoque souvent des problèmes gastriques.

Que faire pour aider mon animal ?

Consultez toujours votre vétérinaire si vous pensez que votre animal a une allergie, une intolérance ou une infection, car il est important d’avoir le bon diagnostic.

Heureusement, les intolérances alimentaires et les allergies peuvent être prises en charge afin de réduire les symptômes en identifiant (et en évitant) les aliments qui posent problème. Votre vétérinaire pourrait recommander un régime vétérinaire hypoallergénique ou spécialisé. Ou, dans certains cas, un régime d’élimination. Dans ce cas, les allergènes potentiels sont supprimés de l’alimentation pendant des semaines jusqu’à ce que les symptômes s’améliorent et sont ensuite réintroduits un par un pour détecter toute réaction. Le but est de trouver l’ingrédient problématique et de le supprimer de façon permanente. Lorsqu’il est difficile de détecter l’allergène, votre vétérinaire pourrait recommander des analyses supplémentaires.

Quels sont les aliments hypoallergéniques ?

Les formules hypoallergéniques excluent les ingrédients déclencheurs fréquents comme les céréales, le soja, le bœuf et les produits laitiers. Elles contiennent souvent une source unique de protéines, ce qui peut être utile si vous connaissez la protéine spécifique provoquant une réaction chez votre animal.

Les aliments vétérinaires spécialisés ou sur ordonnance pourraient être recommandés pour aider à gérer les allergies ou les sensibilités alimentaires. Certains de ces régimes contiennent des « protéines hydrolysées », une source de protéines qui a été décomposée en petites particules faciles à digérer et qui ne provoquent pas de réaction du système immunitaire. Ces régimes doivent être suivis uniquement sur avis de votre vétérinaire.

Est-ce que tous les animaux doivent éviter les allergènes fréquents tels que les céréales ?

Il n’est pas nécessaire d’empêcher tous les chats et chiens de manger des céréales. Mais si votre animal a des démangeaisons ou présente des problèmes de digestion fréquents, vous pourriez essayer de lui donner une alimentation sans céréales.

Les céréales sont riches en nutriments et peuvent également être faciles à digérer. Tout se joue sur la quantité et la qualité des céréales contenues dans la nourriture de votre animal. Même si la viande devrait être le premier ingrédient principal, les céréales peuvent également présenter des bienfaits. La nourriture pour animal de moins bonne qualité a tendance à être riche en céréales et pauvre en viande. Elle contient également parfois des agents de remplissage comme de la fécule de maïs modifiée et de la farine de soja, qui ont peu de valeur nutritive.

Quels produits recommandez-vous ?

Nous avons une gamme de marques hypoallergéniques avec lesquelles nous avons observé de bons résultats. Mais n’oubliez pas de consulter votre vétérinaire pour un traitement plus personnalisé.

Filtrez pour voir les informations pour les chats ou les chiens en cliquant sur le lien et en cochant la case pertinente dans le menu à gauche :