Your browser does not support JavaScript! 9 conseils pour préserver la sécurité de vos animaux à Noël | MedicAnimal.fr
Skip to content Skip to navigation menu
  • MedicAnimal - Leurs soins au quotidien

Préserver la sécurité de vos animaux à Noël peut s’avérer très compliqué. En effet, comment empêcher un chat de sauter sur un arbre de Noël ou un chien de flairer tout ce qui est comestible dans la maison. Il est toutefois possible de prendre des précautions pour éviter tout danger à vos animaux.

1. Décorations de Noël non comestibles

Beaucoup de propriétaires ignorent à quel point il peut être dangereux pour un animal de manger de grandes quantités de chocolat. Le chocolat (en particulier le chocolat noir/pâtissier non sucré) est très dangereux pour les chiens, car il contient de la théobromine, une substance chimique toxique. Les symptômes peuvent varier et inclure : nausée, fièvre, mais aussi arrêt cardiaque et mort (en fonction de la quantité ingérée).

Si votre chien a mangé de grandes quantités de chocolat, vous devez immédiatement consulter un vétérinaire.

Pour éviter ce genre d’incident, vous pouvez acheter des décorations non comestibles et ne pas mettre les cadeaux qui se mangent sous le sapin.

2. Mettez les fils électriques hors de portée

Les fils électriques sont de formidables jouets à mâcher pour les petits animaux comme les lapins et les cochons d’Inde. Les plus gros animaux auront aussi envie de jouer avec ce qui est nouveau pour eux, comme un fil de Noël lumineux, voire de le mordre.

Pour prévenir tout choc électrique, rangez simplement les fils autour de l’arbre en utilisant des attaches et du ruban adhésif.

Vous y gagnerez aussi en évitant de vous prendre les pieds dedans !

3. Placez les ornements en verre en hauteur

Nombreux sont les propriétaires de chat qui peuvent raconter comment leur arbre est tombé parce que leur animal avait envie de jouer !

Si vous avez un chat, préparez-vous à entendre tomber quelques ornements dans les jours qui suivent la décoration de l’arbre de Noël. Si vous aimez particulièrement certaines décorations, comme des boules en verre pouvant se briser en milliers de filaments tranchants, accrochez-les en hauteur de sorte que votre chat ne les voit pas et ne puisse pas les attraper avant de s’être lassé du sapin.

4. Protégez l’arbre 

Si votre chat ne peut tout simplement pas s’empêcher de s’attaquer à l’arbre de Noël, envisagez de placer une petite barrière autour de la base de l’arbre pour le tenir à l’écart.

Pour tenir vos chats éloignés de l’arbre de Noël, vous pouvez aussi placer des textures désagréables autour de l’arbre, comme du papier aluminium qui crisse sous leurs pattes, ce qu’ils détestent.

Si vous avez besoin de méthodes plus radicales, utilisez des odeurs répulsives (non toxiques bien sûr) comme des arômes acides d’agrumes et d’orange.

5. Passez l’aspirateur

Les aiguilles, les bouts de guirlande, de fil et de rubans peuvent être ingérés par votre animal. Ces objets, tranchants et pointus dans l’estomac, ne sont pas complètement digérés et peuvent causer des complications dans les intestins.

Vous pouvez éviter ce genre d’incident en inspectant le sol autour de l’arbre de Noël et dans la maison en général pour ramasser les bouts de guirlande, de ruban ou de fils, et aspirer les aiguilles de pin.

6. Gardez les bougies à l’écart des rebords de fenêtre et des rideaux

Nous savons qu’une personne sensée ne ferait pas tomber une bougie allumée. Mais n’oubliez pas que votre animal n’est pas une personne sensée ! Les chats en particulier, s’ils n’ont jamais vu de feu, seront attirés par la flamme scintillante et essaieront de la toucher avec leur patte. Quand ils découvrent que le feu brûle, il arrive qu’ils fassent tomber la bougie, la poussant près des rideaux ou même par terre.

7. Gare au gui

Comme le chocolat, plusieurs plantes et fleurs de Noël sont toxiques pour les chats et les chiens, et parfois même pour nous. Le gui en particulier est toxique pour tous. Si vous l’accrochez au-dessus de votre entrée, faites attention aux feuilles et aux baies qui pourraient tomber et que vous devrez ramasser avant que votre animal ne décide de les goûter.

Soyez également vigilant avec le poinsettia, le houx (notamment ses baies), l’amaryllis et la fougère. La sève de pin de l’arbre de Noël est aussi toxique.

8. Ne donnez pas les restes à votre animal

Chats et chiens sont friands de poulet ou de dinde. Mais donner de la viande qui est encore sur l’os à votre animal est dangereux. Les os de poulet et de dinde sont creux et se brisent quand ils sont mâchés. Votre animal pourrait donc s’étrangler ou souffrir d’une performation de l’estomac/des intestins.

D’autres aliments ne doivent jamais être donnés aux chats et aux chiens, notamment : Pudding/gâteaux/tartelettes de fruits secs de Noël (les raisins secs et de Smyrne sont toxiques pour les chiens, le brandy dans la préparation et le suif dans la pâte causent des problèmes d’estomac), raisins (toxiques), noix (surtout les noix de macadamia) et alcool (présente dans tous les aliments de Noël !).

9. Soyez attentif aux signes de stress

Si votre animal est bien élevé, la saison des fêtes peut s’avérer trop intense pour lui avec ses bruits, ses couleurs, ses odeurs et autres stimulations se présentant toutes en même temps.

Un animal stressé peut avoir un comportement inhabituel. Par exemple, un chat d’intérieur généralement placide et doux peut tenter de s’enfuir. Un chien qui aboie ou mord rarement peut soudainement se mettre à le faire en présence d’enfants.

Détecter des signes de stress ou de mal-être chez votre animal peut empêcher une myriade de problèmes.