Skip to content Skip to navigation menu

Puces et Tiques : 16 conseils pour vous aider

 
1.            Que sont les puces ?
 

Les puces sont de petits insectes mesurant environ 1 à 2 mm. Les puces adultes vivent dans le poil et le couchage des chiens, des chats et d'autres animaux  et elles se nourrissent de leur sang. Les femelles adultes pondent des œufs (jusqu'à 500 par jour et par puce) qui tombent de l'animal et se répandent dans son environnement, avant d'éclore sous forme de larves. Les larves nichent dans les tapis, les tissus d'ameublement ou de petites crevasses, puis forment un cocon collant et entrent en phase de pupe. Les pupes peuvent demeurer dans cet état pendant deux ans. La puce adulte n'émerge que lorsqu'elle sent la présence d'un hôte favorable à proximité. Elle se base sur des signaux comme les vibrations ou les taux de dioxyde de carbone. Elle utilise alors la puissance de ses pattes pour sauter sur l'animal qui passe, puis recommence un nouveau cycle.
 

2.      Comment savoir si mon chien a des puces ?
 

Examinez scrupuleusement votre chien à la recherche de ces petits insectes noirs qui se déplacent rapidement dans le poil de votre animal. Si peu de puces sont présentes, seuls leurs excréments seront visibles sous forme de petites taches noires. Les puces produisent ces excréments après avoir sucé le sang du chien.  Afin de confirmer la présence de puces, utilisez un peigne anti-puces fin et passez-le sur le poil de l'animal. Utilisez un bout de coton humide pour ramasser les petits paquets noirs extraits à l'aide du peigne.  S'il s'agit d'excréments de puce, les taches deviendront rouge-marron à mesure que les pigments sanguins se dissoudront.

Certains chiens supportent bien les puces et se grattent très peu. D'autres développent une réaction allergique importante aux piqûres et à la salive de puce. Parfois, ils se grattent frénétiquement et se mordillent le cou, les oreilles, les cuisses et la base de la queue. Votre chien peut également tourner rapidement sur lui-même pour se mordiller lorsqu'une puce le pique. Dans les cas extrêmes, la peau de votre chien peut se desquamer et se décolorer. Une perte de poils et des infections bactériennes secondaires peuvent également se produire.

3.      Comment contrôler les puces ?

Étant donné que la majorité du cycle de vie des puces se déroule dans l'environnement et non sur le chien, il est très important de limiter ce facteur de risque. L'utilisation d'un traitement topique préventif permet de tuer les puces adultes avant qu'elles ne produisent trop d'œufs. De plus, un produit tel que Program, Fronline, qui interrompt le cycle de vie en empêchant le développement des étapes juvéniles, peut s'avérer très utile. Les sprays environnementaux permettent également d'éradiquer les puces de l'environnement. En revanche, rappelez-vous que rien ne permet de tuer les pupes.
 

4.      Pourquoi ne faut-il pas attendre l'apparition des puces ?

La prévention est très importante en matière de lutte contre les puces. Tenter de contrôler et d'éradiquer un problème de puces déjà présent peut être frustrant, laborieux et coûteux. Comme 95 % du problème est causé par l'environnement, même l'administration du meilleur traitement anti-puces à votre chien n'empêchera pas de nouvelles puces d'éclore dans l'environnement, de sauter sur votre chien et de le piquer. Si une infestation de puces se développe chez vous, trois mois sont en général nécessaires pour maîtriser le problème. Pendant ce temps, administrez un bon traitement topique chaque mois à tous les animaux de la maison, et utilisez un spray environnemental dans votre intérieur. Un produit à action rapide comme Capstar peut vous aider à tuer les premières puces déjà présentes sur votre chien, mais n'aura aucun effet durable. Vous devez donc l'associer à un traitement topique.

5.      Quels dangers présentent les puces ?

La piqûre des puces est irritante. Les puces peuvent également être porteuses du ver solitaire, et causer une dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP), une perte de poils (due aux grattements) et des irritations secondaires de la peau. En grande quantité, les puces peuvent causer une anémie, surtout chez les chiots et les chatons où elle peut être mortelle.

6.      Quel est le meilleur traitement pour les chiens atteints de dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) ?
 

Si votre chien souffre d'une affection dermatologique, seul votre vétérinaire sera en mesure d'établir un diagnostic et de proposer un traitement. Il devra peut-être effectuer des tests pour déterminer la cause de l'affection. Si un diagnostic de DAPP est posé, vous devez être extrêmement vigilant afin d'éviter toute infestation de puces. Le but étant de prévenir les piqûres, vous devez utiliser un produit qui tue les puces adultes et supprime autant de phases du développement des puces que possible. Associez un produit qui tue les puces adultes à un régulateur de croissance d'insectes (RCI) ou un inhibiteur de croissance d'insectes (ICI) Ces traitements topiques simples tuent les puces adultes et empêchent la formation des œufs et des larves.

Si votre chien participe à un programme de contrôle des puces et souffre encore occasionnellement de crises, vous pouvez calmer les démangeaisons avec des produits conseillés par votre vétérinaire.
 

7.      Les puces vivent-elles uniquement dans les foyers sales ?
 

Le seul moyen d'empêcher la survenue des puces est d'utiliser des traitements anti-puces préventifs toute l'année sur votre chien. Malheureusement, même une maison impeccablement tenue peut devenir infestée par les puces si le chien ne reçoit pas de traitement adapté. Les larves peuvent se loger si profondément dans les fissures et les crevasses que même une aspiration minutieuse ne permet pas de déloger les pupes.
 

8.      Comment utiliser un peigne anti-puces pour rechercher la présence de puces ?
 

Commencez par peigner l'arrière-train et la tête du chien, zones où les puces ont l'habitude de se nicher. Recherchez également des excréments de puce dans ces zones.
 

9.      Quelle est la différence entre les régulateurs de croissance d'insectes (RCI) et les inhibiteurs de croissance d'insectes (ICI) ?
 

Les RCI et les ICI sont employés dans certains produits de prévention mensuelle contre les puces pour éliminer la puce dans sa forme immature.

Un RCI imite l'hormone de croissance juvénile de la puce. Cette hormone empêche la puce de se développer pour atteindre sa forme mature. Normalement, la larve se développe à mesure que le taux d'hormone de croissance juvénile baisse. Comme le RCI empêche le taux d'hormone de croissance de baisser, la jeune puce n'atteint jamais le stade adulte. Sa mue échoue et elle finit par mourir. Les ICI inhibent la synthèse d'une substance appelée chitine (l'« enveloppe » externe de l'insecte, qui le protège). La chitine est nécessaire à la formation de l'enveloppe cutanée dure (cuticule) de la puce.

Les RCI et les ICI ne tuent pas les puces adultes. Pour une efficacité optimale, ils doivent être associés à un produit adulticide (qui tue les puces adultes). Comme les RCI et les ICI imitent les hormones des insectes ou altèrent un processus unique chez les insectes (production de chitine), leur utilisation est très sûre pour l'homme.

10.  Quelle est la durée de vie des puces ?
 

Normalement, le cycle de vie complet de la puce, de l'œuf à la larve, la pupe puis la forme adulte, dure environ 15 jours. Cependant, dans des conditions inhospitalières (températures froides ou absence d'hôte, par exemple), le stade de la pupe peut se mettre en sommeil. Cette période peut allonger le cycle de vie de la puce à plus d'un an. Lorsque la pupe sent des vibrations, du dioxyde de carbone ou une chaleur lui indiquant qu'un hôte animal est proche, elle termine sa maturation et émerge de son cocon.

11. Que sont les tiques ?
 

Les tiques sont de petits insectes ronds et gris clair qui se nourrissent du sang des animaux. Leur taille varie. Lorsqu'elles sont gorgées de sang, elles peuvent atteindre la taille d'un petit pois.  Elles peuvent se loger sur tout le corps du chien, mais s'accrochent le plus souvent aux oreilles, au visage ou sur l'abdomen, où la couche de poils est relativement fine. Les tiques ne se nourrissent qu'à une certaine période de leur vie. Leur pic d'activité se situe de mars à juin et d'août à novembre. Elles vivent principalement en extérieur, dans les herbes hautes et la lande, mais elles peuvent également survivre dans les fissures et les crevasses des murs ou du plancher d'une niche.

12. 2.      Comment savoir si mon chien a des tiques ?
 

Les tiques adultes s'attachent à la peau de votre chien. Elles ressemblent à une petite verrue lisse ou à une cloque contenant du sang. Si votre chien n'a que quelques tiques, elles peuvent avoir très peu d'effet sur lui. Occasionnellement, sa peau peut devenir irritée en réaction à une allergie à la piqûre.  En cas d'infestation sévère, une anémie peut se déclarer. Les tiques peuvent être vectrices de maladies, qu'elles transmettent au chien en le piquant.

13.  Quelles maladies une tique peut-elle transmettre à mon chien ?
 

Les tiques sont responsables de la transmission de maladies au chien. Ces maladies peuvent varier selon la zone géographique.

La maladie de Lyme, ou borréliose, est une maladie transmise par les tiques à l'homme, au chien et au chat. La maladie a tendance à se répandre plus souvent et dans de plus nombreux endroits. Par conséquent, tous les propriétaires de chien devraient apprendre à reconnaître ses symptômes :

  • Fièvre
  • Lethargie
  • Nausées
  • Vomissements
  • Anémie
  • Jaunice
  • Sang dans les urines

     

Les tiques peuvent transmettre des maladies aux animaux et aux êtres humains. La principale maladie transmise au chien par les tiques est la babésiose. Le babesia, un parasite, s'introduit dans les globules rouges du sang. Les symptômes de la maladie sont l'essoufflement, la fièvre, une urine rouge et la mort subite.

L'ehrlichiose canine est une maladie causée par Ehrlichia canis. Principaux symptômes : fièvre, perte de poids, fatigue et perte d'appétit. Cette maladie peut être à l'origine d'une anémie sévère et à un faible nombre de thrombocytes. Les autres symptômes observés incluent une respiration forte et pénible, et une raideur des jambes. L'ehrlichiose est une maladie grave, susceptible d'être fatale.

 

14. 3.      Comment contrôler les tiques ?
 

Lorsque vous retirez une tique du corps de votre chien, vous devez veiller à ce que sa partie buccale ne reste pas accrochée à la peau de votre animal. Sans cela, une irritation, une infection ou un abcès risqueraient de se produire. Pour l'éviter, mieux vaut utiliser une pince à tique spéciale ou demander à votre vétérinaire d'enlever la tique. Vous trouverez dans le commerce de nombreuses préparations qui tuent les tiques . En les utilisant régulièrement sur votre chien, vous pourrez éviter une infestation.

 

15.  Comment réduire les risques d'exposition de mon chien aux tiques ?
 

Éviter de promener les chiens en forêt réduit leur risque d'exposition aux puces et aux tiques. Vous pouvez également ramasser les feuilles et couper les herbes hautes dans votre jardin pour réduire le nombre d'insectes. Cependant, un chien qui joue dehors peut facilement ramasser des puces et des tiques, c'est pourquoi nous conseillons l'approche préventive. De plus, rappelez-vous que dans les zones très infestées, la prévention ne peut être efficace à 100 %. Aussi est-il important d'examiner le poil de votre chien à la recherche de tiques après chaque promenade.

16.  Puis-je cesser de m'inquiéter des puces et des tiques à l'approche de l'hiver ?
 

La prévention en matière de puces et de tiques doit être exercée toute l'année. L'hiver, les puces se développent dans les maisons dotées du chauffage central, et même si les tiques sont plus faciles à attraper par temps chaud, elles sont également présentes au printemps et en l'automne.