Skip to content Skip to navigation menu

Prévention des parasites : les conseils d'Andrew


Voilà venue la saison d'une petite piqûre de rappel : nos animaux peuvent devenir le repaire d'une multitude de petites bêtes nuisibles.

Cette idée n'est pas très plaisante, mais voilà la bonne nouvelle : vous pouvez vous occuper très facilement de la peau de votre animal, même s'il s'agit de son plus grand organe.Il vous suffit de faire bon usage de vos yeux, de savoir quel est l'état normal de votre animal et de prendre pour habitude de vérifier sa peau régulièrement.

Après tout, peut-on faire plus simple ?Vous caressez et câlinez votre animal tous les jours non ? Chaque semaine, et particulièrement après les promenades, essayez de penser à contrôler la présence de bosses ou de grosseurs sur sa peau. Vous êtes tous deux gagnant-gagnant !

Voici un bref récapitulatif des 3 parasites extérieurs les plus répandus :

PUCES

- Les puces passent 95 % de leur cycle de vie à l'intérieur de votre maison et non pas sur le dos de l'animal. Vous tenez là votre première ligne de défense.

- Les pupes de puces ne sont pas sensibles aux traitements chimiques. Le mieux reste de passer l'aspirateur dans les zones que votre animal occupe le plus.(Si vous avez du parquet, n'oubliez surtout pas les fentes !)

- Il existe de nombreuses solutions efficaces pour traiter votre chien ou votre chat. Vous pouvez également trouver des aérosols d'intérieur pour exterminer les puces au stade d'œufs, de larves ou d'adultes. N'oubliez pas : c'est votre maison qu'il faut traiter en priorité.

- Examiner votre animal : Utilisez, à plusieurs reprises, un peigne à rebrousse-poil sur le pelage (les puces occupent souvent la base de la queue).Utilisez ensuite un linge humide pour essuyer le peigne en un seul mouvement.Si vous observez un léger point rouge ou marron encerclé d'une saleté, alors il s'agit d'excréments de puces (le sang de l'animal après digestion).Utilisez ce test simple pour surveiller et adapter vos traitements, ou faire une vérification générale.

TIQUES

Elles peuvent se révéler encore plus pernicieuses, aussi bien pour vous que pour votre animal. Soyez vigilant.

Pour vous

Les tiques sont connues pour transmettre la maladie de Lyme à l'homme.La bonne nouvelle, c'est qu'une tique a besoin de 24 à 48 h pour transmettre la maladie. Suivez ces consignes pratiques de santé publique dès lors que vous partez en balade.La plupart des personnes qui contractent la maladie de Lyme ne se souviennent pas avoir été mordues. Mieux vaut procéder à une vérification tiques complète sur votre corps et celui de votre animal après vos promenades.

Pour votre animal

Examinez votre animal après chaque balade. Les tiques peuvent aussi lui transmettre des maladies dangereuses.Utilisez également un traitement local contre les puces et les tiques et/ou un collier.

Si vous découvrez une tique, n'essayez pas de la retirer avec vos ongles, car vous risquez de laisser la tête de l'insecte accrochée à la peau de l'animal.Utilisez plutôt un tire-tique simple (gardez-en un dans votre poche) et pensez à tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

AOÛTATS

Bien que votre vétérinaire puisse prescrire certains produits permettant de lutter contre les aoûtats, ils sont difficiles à éradiquer étant donné qu'aucun traitement médical officiel n'existe.Les traitements antipuce et antitique n'auront aucun effet.

Les aoûtats font partie de la famille des araignées et se voient à l'œil nu : ils forment des points ou des groupes de points orangés.Ils peuvent se loger n'importe où sur le corps, mais préfèrent les zones moins poilues où la peau est plus fine (les pattes, l'abdomen ou les oreilles par exemple).

Si vous constatez des démangeaisons soudaines aux mois d'août et de septembre, cela peut être dû à des allergies au pollen, mais pensez aussi aux aoûtats.

Si les parasites sont peu nombreux, votre animal ne sentira rien. En revanche, dès qu'ils se reproduisent et que les larves d'aoûtat s'activent, il commence à se gratter. À maturité, le seul signe visible de ces parasites se manifeste par une dermatite non spécifique (une inflammation de la peau) sans cause apparente. Voilà le gros problème.

Que pouvez-vous faire ?

Les aoûtats sont particulièrement actifs par temps doux et sec. Il est préférable de promener votre chien au petit matin ou tard le soir.

Les aoûtats occupent les mêmes zones que les tiques (herbes hautes, buissons, végétation dense). Évitez-les lors de vos balades.N'hésitez pas à en parler aux propriétaires d'animaux que vous rencontrez. Le bouche-à-oreille peut être fort utile, car les aoûtats ont tendance à fréquenter des zones bien spécifiques.Vous ne savez pas si vous vivez dans une zone à risques ? Veillez à ne pas laisser votre chien s'asseoir ou s'allonger trop longtemps. Vous lui éviterez ainsi une potentielle infestation.

Andrew Bucher
Vétérinaire et cofondateur de MedicAnimal