Skip to content Skip to navigation menu

Pourquoi devrions-nous plus souvent/lire des histoires/à nos chiens


Ici, au siège de MedicAnimal, septembre approche et distille le fameux sentiment de rentrée scolaire. C'est la saison que nous associons volontiers aux chaussures neuves trop serrées et aux fournitures de bureau clinquantes.

Tout d'abord, nous avons pensé que l'école n'avait grand-chose à voir avec les animaux de compagnie. Puis, en y réfléchissant un peu, nous nous sommes rendu compte que nos compagnons à quatre pattes peuvent jouer un rôle éducatif important et parfois surprenant.

Plusieurs associations caritatives ont développé des projets qui associent l'exercice de la lecture et la compagnie des chiens. Cette idée peut se révéler positive autant pour l'enfant que pour le chien. Pour beaucoup de personnes (autant les adultes que les enfants), apprendre à lire à haute voix est une expérience intimidante et angoissante qui peut faire l'objet d'un blocage au fil des années. Au Royaume-Uni, la Bark & Read Foundation (créée par l'association caritative « The Kennel Club ») fait entrer les chiens en classe. Les élèvent pratiquent leur lecture et prennent confiance face à des spectateurs à poils qui ne les jugent pas. On dirait qu'il n'y a rien de tel que la chaleur inconditionnelle d'un chien pour que les angoisses s'évanouissent face à la peur de trébucher sur un mot alambiqué !

Aux États-Unis, les initiateurs du projet Shelter Buddies Program ont permis de rendre cette relation encore plus équitable : les enfants se rendent dans des refuges animaliers pour lire des histoires à des animaux seuls ou timides. Non seulement les enfants développent leurs capacités de lecture à l'aide d'un compagnon à quatre pattes, mais ils prennent part à la resocialisation de l'animal en réduisant son niveau de stress. Les enfants volontaires participent à une session de sensibilisation avant leur arrivée au refuge, au cours de laquelle on leur explique la détresse des chiens abandonnés et l'influence d'une interaction calme sur l'animal. Voilà un moyen de sensibilisation extraordinaire pour les nouvelles générations qui réfléchiront à deux fois avant de s'engager à vie auprès d'un chiot ou d'un chaton et d'en prendre la responsabilité. Et peut-être cette méthode les encouragera à adopter un chien abandonné issu d'un refuge lorsqu'ils seront plus grands.

Andrew Bucher
Vétérinaire et cofondateur de MedicAnimal