Skip to content Skip to navigation menu

Mon animal est en surpoids : que faire ?

Mon animal est-il en surpoids ? 

Un mode de vie de plus en plus sédentaire, associé à une prise alimentaire très calorique, fait que nos animaux domestiques ont tendance à grossir. À tel point que l'obésité chez les animaux est en passe de devenir aussi courante que chez l'homme.  Appliquer certains changements au quotidien de votre animal vous permettra de remédier à ce problème sur le long terme.  

Causes fréquentes d'obésité 

La première cause d'obésité est sans conteste une alimentation excessive et/ou un manque d'exercice. La prise de poids survient lorsque l'apport calorique dépasse l'énergie dépensée par l'animal. Les calories superflues sont alors stockées sous forme de graisse. Certaines races de chien sont plus sujettes à la prise de poids, comme le labrador retriever, le beagle ou le basset hound, entre autres. Cependant, il n'existe aucune excuse pour laisser son chien devenir obèse. Les propriétaires de chiens sujets à l'obésité se doivent d'être vigilants et de surveiller le régime alimentaire de leur animal. 

Les désordres hormonaux peuvent être un facteur déterminant, mais seulement dans un nombre très restreint de cas. L'hypothyroïdie et le syndrome de Cushing sont deux exemples de pathologies hormonales. 
L'hypothyroïdie est souvent décrite comme la « maladie de la thyroïde en sous-activité ». Plus simplement, cela signifie que l'hormone thyroïdienne est produite en quantités insuffisantes.  Elle touche généralement les races moyennes à grandes. Les symptômes sont assez variables étant donné qu'une carence hormonale affecte toutes les activités du métabolisme.  Symptômes les plus courants : 

  • taux élevé de cholestérol dans le sang ;
  • pelage sec ;
  • perte de poils excessive ;
  • prise de poids ;
  • léthargie.       

Le syndrome de Cushing est causé par une production excessive de l'hormone stéroïdienne glucocorticoïde.  Elle participe à de nombreux processus du corps et par conséquent, les symptômes sont variés. Symptômes les plus courants : 

  • augmentation du tour de taille (apparition d'un « ventre »), souvent décrite comme une prise de poids ;
  • chute de poils ;
  • mictions fréquentes et abondantes ;
  • consommation d'eau accrue ;
  • augmentation de l'appétit.

Quelles sont les maladies les plus courantes chez les animaux en surpoids , 

Si votre animal est en surpoids, il court un plus grand risque de développer ces maladies :

  • arthrite ;
  • diabète ;
  • affections cutanées ;
  • tolérance réduite aux fortes chaleurs ;
  • maladie respiratoire ou cardiaque ;
  • problèmes intestinaux ;
  • problèmes hépatiques ;
  • mobilité réduite.

Les propriétaires doivent impérativement avoir conscience des risques associés au surpoids chez leur animal. Cependant, il ne suffit pas de se rendre compte que son animal a deux ou trois kilos en trop. Si vous pensez que votre animal est en surpoids, vous devez réagir rapidement et radicalement pour maîtriser le problème en préservant au mieux sa santé.  

Que faire si vous soupçonnez votre animal d'être en surpoids 

Prenez rendez-vous avec votre vétérinaire. Il sera en mesure d'évaluer la situation en pesant votre animal, et saura vous conseiller sur les changements à apporter à ses habitudes.  Il pourra aussi écarter d'autres problèmes sous-jacents, comme le syndrome de Cushing ou l'hypothyroïdie, et prendra le temps d'évaluer l'état de santé général de votre animal.  

Approche à tenir en cas de surpoids  

Après avoir examiné votre animal, le vétérinaire vous aidera à mettre en place un programme de régime spécifique à ses besoins. Ce régime englobera les éventuels changements d'habitudes alimentaires requis, ainsi que d'autres habitudes et un programme d'exercice. Pour la plupart des animaux, la perte de poids idéale à atteindre raisonnablement se situe autour de 1 % de son poids par semaine. Par exemple, si votre chien pèse 30 kg, il devra perdre 300 g par semaine. Si votre chat pèse 7 kg, il devra perdre 70 g par semaine. 
Avant de modifier le régime alimentaire de votre chien, nous vous conseillons de passer en revue les différentes options avec votre vétérinaire.  Dans la plupart des cas, un régime basses calories de type « médical » ou « vétérinaire » sera recommandé. Ces régimes imposent de suivre non seulement les instructions décrites sur l'étiquette, mais également les conseils de votre professionnel de santé vétérinaire. Dans le cas contraire, vous pourriez exposer votre animal à des problèmes.
 

Les régimes basses calories sont généralement formulés pour fournir à votre animal un apport calorique réduit, tout en lui procurant la sensation de satiété à laquelle il est habitué après un repas. Ainsi, votre chien sera moins tenté de voler ou quémander de la nourriture.  Les aliments de régime suivants sont tous conçus pour favoriser une perte de poids rapide et saine :
  

Demandez à votre clinique vétérinaire si elle propose des programmes de suivi de régime pour les animaux. Depuis quelques années, ces programmes gagnent en popularité au fur et à mesure de l'augmentation du nombre de cas d'obésité. Ils proposent des consultations régulières et des conseils pour vous assurer que vous et votre animal êtes sur la bonne voie. 

Suivre ces principes généraux vous aidera également à : 

  • mesurer soigneusement les apports alimentaires de votre animal ; 
  • servir uniquement la quantité et le type de nourriture conseillés par votre vétérinaire ; 
  • interdire le grignotage, les gourmandises et la malbouffe ;
  • augmenter la dose d'exercice : plus facile pour un chien que pour un chat ! Vous pouvez encourager votre chat à faire de l'exercice en jouant plus avec lui, en lui servant sa nourriture à l'étage, et en lui offrant des jouets pour qu'il s'amuse en votre absence.
  • prenez soin d'impliquer toute la famille : chaque membre du foyer doit comprendre votre objectif et son importance.

Si vous êtes plusieurs à nourrir votre chien, vous pouvez créer un tableau indiquant qui l'a nourri, quand et en quelle quantité pour mieux surveiller son régime.

Vous devez par ailleurs vous assurer de peser régulièrement et précisément votre animal s'il participe à un programme de régime. Si vous trouvez que les changements alimentaires et d'habitudes engagés n'ont pas l'effet souhaité, vous devez demander conseil à votre professionnel de santé vétérinaire.

Ne vous fiez pas outre mesure aux guides en matière d'alimentation. Les grandes différences existant entre les animaux font que des ajustements peuvent être nécessaires pour trouver le régime alimentaire adapté à votre animal.