Skip to content Skip to navigation menu

Les effets nocifs du tabagisme passif sur votre animal de compagnie

Si vous avez besoin d’une raison supplémentaire pour arrêter de fumer, regardez ce que nos amis anglais font : la British Heart Foundation organisera sa journée sans cigarette le 9 mars, pour aider les fumeurs à arrêter notamment en les guidant durant les premières étapes. Comme le début est souvent difficile, nous nous proposons de vous expliquer pourquoi les propriétaires d’animaux devraient considérer la santé de leur compagnon comme une motivation additionnelle pour arrêter de fumer.

Les effets négatifs de la cigarette sur la santé sont bien connus, non seulement pour le fumeur mais également pour les personnes de son entourage, à cause du tabagisme passif. Cependant, de nombreux propriétaires d’animaux n’ont pas conscience que leur tabagisme a des répercussions graves sur la santé de leur animal. Comme pour les humains, il y a chez les animaux un fort lien entre l’inhalation de la fumée de cigarette et le cancer, l’asthme ainsi que les maladies pulmonaires. Par ailleurs, une étude de l’université de Glasgow a montré que les chats sont particulièrement vulnérables au tabagisme passif. Les chats font leur toilette régulièrement dans la journée et ingèrent par ce biais une quantité importante de dangereuses particules qui sont piégées dans leur fourrure lorsqu’on fume près d’eux. Cela engendre notamment une augmentation du risque de cancer de la gueule.

En outre, l’ingestion de tabac peut être extrêmement nocive pour les animaux et peut entrainer des troubles digestifs, des anomalies cardiaques voire un empoisonnement à la nicotine. Cela peut causer des crises, des comportements erratiques et même la mort de l’animal.

Andrew Bucher, notre Vétérinaire en Chef chez MedicAnimal, explique :

« Les effets nocifs du tabagisme passif sur votre animal sont très clairs : si vous fumez à proximité de votre animal, vous nuisez à sa santé. En tant que vétérinaire, j’ai vu beaucoup trop de cas de maladies comme des bronchites ou des cancers chez des animaux de fumeurs. Je conseille à tous les fumeurs de ne jamais fumer dans les parties de la maison où leur animal a accès et de préférence, de ne pas fumer du tout dans la maison.

Même si le propriétaire ne fume que dans le jardin, il doit veiller à bien se laver les mains avant de toucher son animal pour éviter le transfert de particules nocives. Le tabac ou les cigarettes ne doivent pas être laissés à la portée des animaux. »

            « Emmenez votre animal chez le vétérinaire s’il développe une toux sèche persistante et si vous le suspectez d’avoir ingéré du tabac, conduisez-le au plus vite chez un vétérinaire d’urgence. »

            « Le seul moyen de minimiser au maximum le risque du tabagisme pour vos animaux est d’arrêter de fumer. Non seulement cela permet de faire des économies sur les cigarettes mais également sur les factures du vétérinaire car les animaux sont en meilleure santé et plus heureux ! Les animaux ne peuvent malheureusement pas prendre la parole pour dire lorsque l’on nuit à leur bien-être et c’est pour cela que les propriétaires devraient essayer de rendre leur environnement aussi sûr et sain que possible pour leurs animaux. »