Skip to content Skip to navigation menu

Empoisonnement d'animaux


La RSCPA a récemment signalé une augmentation choquante du nombre d’intoxications d’animaux domestiques ces cinq dernières années (213 en 2012 contre 368 en 2016). Au cours des huit premiers mois de l’année 2017, 244 empoisonnements ont déjà été enregistrés, ce qui devrait porter le nombre total d’incidents pour cette année à 366 – un chiffre alarmant.

Bien évidemment, tous les empoisonnements ne sont pas intentionnels. En réalité, la plupart sont causés par l’ingestion de produits chimiques mal rangés. Le paracétamol, les rodenticides, les granulés anti-limaces et l’antigel comptent parmi les principaux coupables (veillez donc à conserver ces produits hors de portée de vos animaux).

Pour la plupart d'entre nous, Il est très difficile de comprendre pourquoi quiconque chercherait à faire volontairement du mal à un animal. Ayant personnellement perdu un chat dans mon enfance suite à un empoisonnement, c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. Malheureusement, aussi triste que ce soit, c’est une réalité. J’ai donc pensé qu'il serait opportun de donner quelques conseils pour savoir quoi faire si vous pensez que votre animal a ingéré une substance toxique :

1) Essayez de garder votre calme. Si vous êtes agité, votre animal le sentira et cela pourrait empirer les choses.

2) Éloignez immédiatement votre animal de la zone concernée et de toute substance toxique à proximité.

3) Vérifiez que votre animal respire et que son comportement est normal (ni vertiges, ni apathie).

4) Demandez de l’aide : appelez votre vétérinaire ou un numéro d’urgence.

5) Si possible, recueillez un échantillon de la substance toxique (emballage, bouteille ou boîte) et emportez-le chez le vétérinaire.

6) N’essayer SURTOUT PAS de faire vomir votre animal, car cela pourrait endommager davantage son œsophage et ses poumons.

7) Ne donnez SURTOUT PAS de lait, de nourriture, de sel ou d’huile à votre animal. Contentez-vous de l'emmener immédiatement chez le vétérinaire.

N’oubliez pas qu’en cas d’empoisonnement, le vétérinaire dispose de très peu de temps pour éliminer de l’organisme de l’animal la substance en cause. Agissez rapidement, sans attendre l’apparition de symptômes manifestes (bave, attaque, évanouissement ou asthénie).

J’espère que vous n’aurez jamais besoin d’appliquer ces conseils (et bien sûr, malgré les statistiques, les risques que votre animal soit victime d’un empoisonnement restent infimes), mais il vaut toujours mieux connaître la marche à suivre dans cette éventualité.

 

 

 

 

 

Andrew Bucher
Vétérinaire et cofondateur de MedicAnimal