Skip to content Skip to navigation menu

Conseils d’expert sur la peau de votre animal de compagnie

Pour commencer, 5 informations étonnantes à propos de la peau de vos petits bijoux :

- Le pelage des chiens est composé de 600 poils par centimètres carrés, pour les chats ce chiffre peut atteindre 1600. - Les chiens renouvellent leurs poils tous les 22 jours. - Leur peau a un pH plutôt neutre. Celle de l'homme est légèrement plus acide, un lavage fréquent avec un shampoing humain peut donc entraîner un assèchement et des démangeaisons. C'est pourquoi ils ont besoin de produits adaptés. - On peut trouver 3 types de bactéries sur le dos d'un chien, sans pour autant leur faire de mal / causer de trouble : les 'bactéries résidentes' qui sont installées durablement en différents endroits. Les 'organismes transitoires' effectuent un court passage sur la peau. Enfin les 'nomades' qui profitent des évolutions de la peau pour développer de grandes colonies et repartir. - Les chiens et les chats perdent leurs poils de façon régulière mais plus abondamment en automne et au printemps. La période de pousse du poil est appelée période anagène. Vient ensuite la période télogène, pendant laquelle le poil reste dans les follicules, après quoi s’ensuit la mue. Ce processus intervient de manière autonome pour chaque poil, ce qui explique que votre chat perde des poils tout le temps et non pas seulement tous les 22 jours.

La perte des poils

Peu importe la quantité astronomique d’amour que vous leur procurez, nos compagnons canins et félins perdent leurs poils CONS-TA-MMENT. Aussi frustrant que cela puisse être, c’est inévitable ! Leurs poils ont en effet une durée de vie limitée. Les vieux poils cèdent leurs places aux récents selon un cycle invariable, la chute des poils étant d'ailleurs influencée par la température et par l'activité de votre animal. La génétique, les hormones ou encore le stress jouent aussi un rôle important dans ce phénomène. Mieux vaut prévenir que guérir, si vous souhaitez éviter d'aspirer les poils partout dans la maison, brossez votre animal, ça reste de loin la meilleur stratégie. Vous pouvez par exemple utiliser les produits de la gamme Furminator.

Mauvaise alimentation, plus dure sera la chute (des poils).

Un régime alimentaire inadapté peut entraîner un stress et par la même une détérioration de son pelage. S'il perd ses poils de façon abondante, demandez conseil à votre vétérinaire pour lui trouver une alimentation plus adaptée. De plus une alimentation saine favorisera sans nul doute sa bonne santé. Certains animaux ont des besoins plus élevés que la normale pour certains nutriments. Cela résulte de différences entre les races, l'activité et tout simplement les individus. Un régime qui lui aurait normalement suffit peut se révéler occasionnellement insuffisant pour votre animal. Des compléments alimentaires peuvent pallier cette déficience, sans aller dans les excès. Les protéines sont essentielles aux animaux, et d’ailleurs un tiers de leur énergie est consommée pour la bonne tenue des poils et le bien-être de la peau. Il existe de l’alimentation spécialement dédiée à l’entretien de la peau et fourrure de votre animal.

Acides gras et bienfaits cutanés.

En cas de carence sévère en acide gras essentiels, les huiles peuvent se révéler très . Si votre compagnon en arrive là, c'est qu’il n’y en a pas suffisamment dans son alimentation. Une carence relative est le cas où l'animal reçoit assez d'acide gras, mais n'est pas capable de les assimiler. Les croquettes sont généralement moins caloriques que la nourriture humide. De plus, prenez garde à leur stockage - une exposition à la chaleur ou à l'humidité détruit les bonnes graisses.

Quelles sont les graisses à privilégier ?

Les huiles de saumon et l'huile de lin (ou huile de graines de lin) sont bénéfiques pour la peau. En particulier en cas de maladies cutanées. Afin de les combattre, des compléments contenant de l'huile de bourrache et de primevères ont été élaborés. Certains experts conseillent même d'en donner à forte dose, pour certains de ces problèmes tels que les hypersensibilités aux allergies. Cependant suivez toujours scrupuleusement les conseils de votre vétérinaire. Car s'il a été prouvé que ces compléments étaient utiles en cas de maladie, il n’y a pas de consensus sur leur effet sur les animaux en pleine santé.

Problèmes cutanés chez nos amis à poils.

Ils sont très fréquents mais la source originelle n'est pas toujours déterminée avec précision. Jusqu'à 90% de ceux-ci seraient causés par les puces. Bien que vivant loin de votre animal, une simple morsure peut déclencher une réaction allergique. C'est pour cela que même si vous ne trouvez pas de petites bestioles sur votre chien elles peuvent être la cause de ses soucis, vous pouvez donc le traiter avec des produits ADAPTÉS à l'espèce. Il ne faut en aucun cas administrer des produits pour chiens aux chats et inversement. Prenez garde au dosage ainsi qu'à la fréquence d'administration, généralement d'un mois pour le spot-on (à vérifier sur la notice d’utilisation). Les vétérinaires vont même jusqu'à étudier les écorchures des surfaces ainsi que les résidus de brossage pour trouver des parasites, leurs œufs ou encore leurs excréments. Les poils recueillis peuvent montrer si leurs dommages ont été causés par les démangeaisons. Les maladies peuvent aussi être dues à d'autres allergies, des bactéries, des champignons ou encore des acariens - comme c'est le cas pour la gale. Certaines de ces inflammations peuvent dégénérer et engendrer une souffrance extrême ou même se propager à leurs propriétaires. Dans ces cas, il faut rapidement se rendre chez le vétérinaire.